Le community management, stratégies et bonnes pratiques pour interagir avec vos communautés

19 mai 2013À la une, Lecture

LecturesVoici un ouvrage écrit par Catherine Ertzscheid, Benoît Faverial et Sylvain Guégen qui sort vraiment du lot face à la pléthore de livres traitant de ce sujet. Je retiens plusieurs notions indispensables : la pyramide de Maslow adaptée au web 2.0, l’économie du don, l’importance de la confiance, de l’attachement et de la collaboration dans une communauté.

La pyramide de Maslow
L’adaptation de la Pyramide de Maslow au web 2.0 pour comprendre les degrés d’implication dans une communauté : de la satisfaction des besoins primaires à des envies de reconnaissance au sein du groupe.

 

 

 

 

 

 

L’économie du don
Une communauté virtuelle s’inscrit dans l’économie du don. Elle offre à l’organisation son temps, son audience, sa matière grise.
L’entreprise peut offrir des contreparties, comme des fonctionnalités supplémentaires ou des invitations à un événement IRL (In Real Life). Le don/contredon doit être équitable.

Loi de Metcalfe
: utilité d’un réseau proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs. Plus le réseau aura d’utilisateurs, plus le réseau aura de valeur.

Paradoxe de Milgram
: toute personne serait reliée à n’importe quelle autre à travers une courte chaine de relations individuelles contenant au plus 6 maillons.

3 niveaux dans les stratégies communautaires

1. Optimiser le sentiment de confiance à l’égard de l’organisation en travaillant sur l’identité et la réputation de cette dernière
2. Développement d’un sentiment d’attachement, au point de faire émerger des ambassadeurs de l’organisation, vecteurs de diffusion de ses idées
3. Agréger la communauté autour d’un projet commun – collaboration-, celui-ci se découpant en différents degrés d’implication de la communauté à l’égard de l’organisation

Typologies d’utilisateurs d’un forum

  • Utilisateur d’un soir : Il ne reviendra pas une fois la réponse obtenue. En général, les membres lui répondent.
  • Utilisateur régulier : il fait partie du 90% d’utilisateurs qui ne laissent pas beaucoup de messages mais qui sont présents.
  • Utilisateur confirmé : 9 %, envoient des messages chaque jour, socle d’ambassadeurs.
  • Utilisateur acharné : 1%. Peuvent être de futurs modérateurs.

À lire prochainement dans ce blog, la bibliographie des cours de CM.

À lire en complément

La charte d’animation des réseaux sociaux
Comment qualifier les interactions de sa communauté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *