Dynamiser un événement avec les médias sociaux

17 juin 2013À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web

Expertise éditorialeComment valoriser son événement avce les réseaux sociaux : les bonnes pratiques à appliquer en amont, pendant et après l’événement.
Voici quelques bonnes pratiques pour encadrer un événement avec les réseaux sociaux.

Lire la suite

Événement et réseaux sociaux

  • Point de départ : créez un site internet sur l’événement comprenant le programme, les intervenants, les participants, les infos pratiques (accès, hébergement, transport), conditions d’inscription et mode d’emploi de l’événement.

Créez une page sur les intervenants et les participants avec des liens vers leurs profils sociaux, ceci en vue de favoriser les échanges entre participants.
N’hésitez pas à utiliser des plateformes de gestion des participants et de billetterie électronique comme Amiando ou Evenium (Pratique pour leur mise à disposition de liste d’invités et leurs profils sociaux sur LinkedIn ou Twitter)

  • E-mailing : envoyez par mail des informations pratiques au fur et à mesure de l’approche de la date de l’événement
  • Réseaux sociaux : Créez des profils, groupes, page entreprise.

Pour les événements B to B, créez un groupe sur LinkedIn, dédié à l‘événement. Créez en parallèle une page entreprise de l’organisme qui organise l’événement et assurez-vous que les dirigeants aient des profils à jour. Relayez vos informations dans des groupes adéquats sur LinkedIn et Viadéo.
Pour les événements B to C, créez une page Facebook alimentée au fil de l’eau avec toutes les informations sur la préparation de l’événement.
Utilisez des espaces photos sur Flickr et des espaces vidéos YouTube ou DailyMotion

  • En amont de l’événement

Politique de recrutement LinkedIn : invitez les intervenants à rejoindre le groupe.
Politique de recrutement Twitter : suivez partenaires, journalistes, intervenants, participants, manifestation du même type, suggestions twitter reçues par mail. En échange, normalement ses personnes vous suivront.
Contenus
Diffusez toutes les informations pratiques pour participer. Diffusez du contenu en lien avec les intervenants. Vous pouvez par exemple préparer des mini résumé dans LinkedIn que vous tweetez en live le jour J. Jouez la complémentarité des réseaux : recueillez des questions par Twitter, puis répondez-y en direct puis dans le groupe LinkedIn ou sur votre site Internet.
Sur Twitter, créez une liste des personnes incontournables du secteur.
Appuyez-vous sur des ambassadeurs, demandez aux figures phare de l’événement de communiquer sur le groupe. Sollicitez-les pour écrire des posts relatifs à leur intervention (recueillir les souhaits des participants sur le contenu). Publiez avec les profils des dirigeants de l’événement. Pendant l’événement # hashtag : vérifiez ce qui se dit en l’utilisant. Cherchez quels pourraient être les hashtags annexes.
Exemple pour le Festival International du Film d’animation : #annecyfestival, chercher #festivalannecy ou #annecy2013.
Interpeller directement par DM les utilisateurs pour leur suggérer le hashtag officiel.
Pour mieux suivre l’événement, utilisez des tableaux de bord comme TweetDeck ou Hootsuite

  • Mur de tweet : très à la mode à ses débuts, il est remis en cause par les NoWifi conférences. En effet, il a tendance à détourner le public de la conférence
  • Live Tweet : idéal pour qu’une personne absente à l’événement puisse le suivre en direct. On annonce le début du Live Tweet avec le #.Et on tweete des paroles intéressantes, des résultats. On retweete les tweets des participants.
    Plusieurs tweets peuvent être préparés en amont comme les moments clés du programme.
    Ex : Dans 5 mn, à14h, séance de dédicace de Bill Plympton au Club Partenaires #annecyfestival.  »  ou des informations sur les intervenants.

Je complète ces réflexions par une typologie des tweetos, établie par Mélodie Faury

– Le relais fidèle – Sur place – Il ou elle tweete exactement les propos du conférencier, en temps réel
– L’esprit critique constructif – Sur place ou à distance -Il donne de la matière à penser sur le sujet, par ses questions, en soulignant des aspects problématiques, etc.
– Le questionneur intempestif – Sur place ou à distance – Il pose des questions sans arrêt, à lui-même ou au conférencier, en lien avec le contenu de la conférence ou avec la manière dont elle se déroule
– Le pointilleux – Sur place ou à distance – Il demande des précisions : au conférencier et à ceux qui s’occupent du live-tweet
– Le contrepoint – Sur place ou à distance – D’un autre métier ou d’une autre discipline, il ou elle propose un contre-point sur le sujet abordé, complémentaire de celui du conférencier
– Le féru de contexte – Sur place – Il ou elle donne à voir ce qui se passe, les salles, les intervenants, les participants ; ils aident ceux qui suivent le LT à se représenter visuellement l’événement

  • Post -événement : Remerciez participants, intervenants, précisez les dates de la prochaine édition. Et les éventuelles grandes dates à retenir pour préparer l’édition suivante.

Vous pouvez également poursuivre les débats dans le groupe LinkedIn, proposer une liste de liens, mettre à disposition les participations.

En chiffres pour Twitter #annecymifa #annecyfestival
Avant festival : 5100 abonnés, 237 abonnements, 350 tweets
Après Festival  : 5 665 abonnés, 493 abonnements, 886 tweets

Le plus, pour garder une trace de l’événement, créez un Storify pour archiver et éditorialiser les tweets.

Les Storify

Lundi
Mardi 
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi 

Pour en savoir plus
Lire l’article de Jonathan Chibois  » Conférences 2.0 : ubiquité et réalité augmentée « ,
La charte d’animation d’une communauté
Pensez aux autres, partagez !

Une réponse à “Dynamiser un événement avec les médias sociaux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *