Et si vous vous mettiez à Twitter ? Quelques conseils d’utilisation

09 décembre 2013À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web

Expertise éditorialeEn général, je constate que bon nombre de personnes sont rebutées par Twitter.
Et moi la première. Mais ça, c’était avant que je décrypte et apprenne à manier aisément les hashtags (# ou mots dièse).
En fait, il faut considérer Twitter comme une sorte de patois communautaire.
Dès lors qu’on en a compris les clés d’utilisation, on se convertit en twittos assidu.
Découvrez quelques conseils d’utilisation de Twitter.

Écrire en patois « Twitter »

Twitter se présente comme un fil de discussions des personnes à qui vous vous êtes abonnés.
Sur cette plateforme, on s’abonne à des comptes qu’on suit « follow » et on est suivi par des « followers ».

Apprendre à maîtriser l’écriture en 140 caractères.

Sur Twitter, ce que l’on écrit, le tweet, ne doit pas dépasser les 140 caractères (espaces compris).
Cet exercice demande de la concision dans ses idées et d’aller au message essentiel. Pour plus d’élégance, il faut éviter les abréviations et écrire en français correct !
J’apprécie cet exercice qui force à être efficace dans l’écriture.
Avec un peu d’entrainement, cela devient facile et surtout ce ne sera jamais aussi contraignant que le tour de force de La Disparition de Georges Perec, ouvrage lipogramme dans lequel le –e n’existe pas.

Les hashtags # dit aussi mots dièses

Ce sont des mots clés relatifs aux sujets de discussion. Ils permettent de classifier les tweets autour d’un sujet ou d’une marque.
Il faut donc vérifier ce qui se dit avant d’utiliser un hashtag pour éviter les méprises.
Pour ma part, par exemple, je twitte #RédactionWeb.
Marwan (@Mar1_Gratiano) m’a fait très justement remarquer que, pour plus de lisibilité, il était préférable de mettre des majuscules quand on avait deux mots, comme c’est le cas plus haut.
Ainsi, on lira mieux #EfficacitéÉnergétique !

  • #FollowFriday ou #FF: pour recommander un compte à suivre le vendredi ! C’est une pratique appréciée, car vos abonnés découvrent d’autres twittos et peuvent du coup décider de les suivre. Et quand un influenceur vous recommande, ça fait plaisir !

Follow Friday

 

 

 

Les raccourcisseurs d’urls

Comme les caractères sont comptés, il faut utiliser un raccourcisseur d’url pour raccourcir les liens. De plus, c’est plus lisible et plus propre. Regardez l’exemple ci-dessous.
J’utilise bit.ly

Les échanges

@nom : réponse publique à un destinataire
Dans cet exemple, l’auteur et l’éditeur sont informés de la fiche de lecture que j’ai faite, puisque je m’adresse directement à eux. Quand on est cité dans un tweet avec le @, on reçoit un mail automatique et le tweet est recensé dans l’onglet « @ Connecter » de son compte. En général, dans les pratiques de Twitter, il est d’usage dans ce cas-là de relayer l’information à ses abonnés (RT).

 

 

 

RT (Retweeter): relayer et partager un tweet qui vous intéresse. C’est sympa et cela permet de faire connaître les gens que vous suivez. Ils apprécient et vous pouvez leur faire gagner de nouveaux followers.
On peut relayer l’information en utilisant la fonction RT.

ou utiliser la fonction Classic RT qu’il suffit d’ajouter à Firefox

J’aime bien utiliser la fonction Classic RT car on peut enrichir le RT en donnant son point de vue (et corriger des fautes d’orthographe).

Remplir son profil

Photo, bio, localisation et le lien vers votre site web sont des prérequis indispensables.
Résumez succinctement vos sujets de prédilection en # !

 

S’organiser dans Twitter : les listes

Un des problèmes principaux des Twitter est de s’ y retrouver dans le flux d’informations éditées chaque minute. Constituez des listes sur vos thématiques préférées avec des comptes extrêmement qualifiés. Les gens pourront s’y abonner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Adoptez les règles de bienséance du web : « donner pour recevoir ».
  • Remerciez les personnes qui vous suivent, qui vous retweetent
  • Placez les citations vous mentionnant dans « ses favoris »

Vous avez maintenant compris comment jouer avec Twitter, qui prend sa place dans les langues vernaculaires !

Avez-vous d’autres conseils ?

Lire en complément

Comment gérer sa présence numérique efficacement en 5 mn/jour ?

9 réponses à “Et si vous vous mettiez à Twitter ? Quelques conseils d’utilisation”

  1. Il y a aussi « topsy » (topsy.com), bon outil à l’unisson du hashtag (à choisir dans son corpus payant pour utilisation sans carcan) qui agrandit l’utilisation du fan pro-twittos. (PS : vous avez vu, je viens de faire un lipogramme comme Georges Perec !).

  2. Merci pour la référence à Perec, ça faisait longtemps ! Très bon résumé des bonnes pratiques de base sur Twitter. Tout ce que je peux ajouter, c’est qu’il est important de bien lire les articles vers lesquels les liens renvoient :
    Il m’est déjà arriver de retweeter sans avoir bien compris le sens. Ça peut prêter à confusion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *