Social Business : comment définir une stratégie viable pour votre marque sur les médias sociaux ? Frédéric Cavazza

07 avril 2014À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web



LecturesFrédéric Cavazza est un pionnier dans les médias sociaux. Je lis avec assiduité son blog médias sociaux pour aiguiser ma perception des médias sociaux. Et lire Social Business : comment définir une stratégie viable pour votre marque sur les médias sociaux ? a été vraiment un moment agréable ! C’est une somme de connaissances, qui donne des clés de compréhension pour acquérir une vision exhaustive sur les médias sociaux. L’organisation à mettre en place en interne de l’entreprise est également évoquée. À lire conjointement avec la communication digitale expliquée à mon boss pour maîtriser le digital et les médias sociaux.

Découvrez mes notes de lecture

1 – Le b-a-ba des médias sociaux

Un impact durable sur les habitudes et les comportements d’achat

Plus les acheteurs passent du temps sur le net, plus ils ont la chance de lire ou de participer à une conversation au sujet d’un produit ou d’un service.
La décision d’achat est un processus complexe généré par différents stimuli dont les médias sociaux font partie, s’ils n’y contribuent pas entièrement.
Des sites comme TripAdvsor ont modifié la façon dont les internautes trouvent et choisissent une destination de voyage tandis que pour les professionnels, cela change complètement la donne : ils doivent être aux aguets sur leur e-réputation et se méfier des clients qui se plaignent pour solliciter des réductions.
[notion de brand washing = critiquer une marque sous couvert de l’anonymat.]

Médias sociaux  : « ils désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur Internet ou en situation de mobilité. » Il s’agit de forums, blogs, wikis, service de partage, réseaux sociaux, microblogs (Twitter), agrégateurs, FAQ collaboratives, jeux sociaux, service de géolocalisation.

Ne confondez plus communautaire et social :

  • Les communautés se caractérisent parce qu’elles sont des espaces de conversation, basées sur le socle de l’empathie entre membres qui se manifestent par le dialogue.
  • Les plateformes sont des espaces d’expression et de partage, dont le contenu est publié par les internautes. C’est le sentiment d’appartenance qui prédomine et l’ego des membres est motivé par la visibilité (« moi aussi, j’ai le dernier iPhone »). Pas de dialogue, mais des micro-discussions.

Il est nécessaire d’appréhender les mécaniques sociales afin de définir des scénarios d’engagement adaptés aux motivations des publics cibles.

Mythes et réalités

  • Facebook est le nouveau Web : non, il y énormément de concurrences. Une page Facebook ne vous appartient pas, pas plus que le contenu que vous y publiez, ni votre liste de fans.
  • Le dialogue va remplacer les marques : non, il est nécessaire de reprendre la main sur le discours de votre marque.Vous ne pouvez laisser les membres orienter la conversation à leur gré,  ;il faut leur fournir un point d’ancrage.
  • Le buzz va remplacer la publicité : non, un buzz ne se décrète pas. Les campagnes de marketing viral sont extrêmement complexes à gérer et décevantes.
  • Les médias sociaux sont gratuits : non, une ressource interne est nécessaire pour l’animation, la veille, ainsi que la souscription à des services pour mieux piloter vos actions.
  • Les conversations sont reines : non, elles ne naissent pas spontanément et sont la résultante d’une publication de contenus.
  • Il faut viser une grosse communauté : non, plus une communauté compte de fans, plus elle est éclatée et moins on les connaît. Il faut qualifier votre base et la développer auprès d’un public au comportement homogène.
  • Être sur les médias sociaux, c’est s’exposer : non, il faut surtout penser au risque que représente le fait d’ignorer les critiques sur sa marque et le fait de ne pas exercer son droit de réponse en montrant ainsi une volonté d’écoute.

2 – Exploiter les médias sociaux dans un contexte de marque

Auparavant, les opérations de publicité reposaient sur du matraquage publicitaire : plus il était intense, plus le message était retenu et le produit acheté. Les mécanismes d’auto-défense des consommateurs les ont rendus hermétiques aux publicités. [Le modèle était celui du marketing de l’interruption d’un programme par la publicité].

Nous sommes passés ensuite au marketing de l’attention, à travers une publicité aux contenus décalés. Là encore, on remarque une saturation des spectateurs.

Dorénavant, nous sommes dans le marketing de l’engagement : les annonceurs tendent  à des relations de confiance avec les cibles. On n’essaye plus d’imposer un message, mais d’inviter les cibles à rentrer en conversation. Il s’agit donc pour les marques d’être respectueuses de l’espace de discussion, d’être pertinentes et transparentes. Fini la communication descendante qui impose un discours publicitaire.

Auparavant, après avoir vu une campagne de publicité, le client se déplaçait en magasin pour concrétiser son achat : First Moment of Truth. Ensuite, il avait des contacts avec la marque à travers le service client : Second Moment of Truth. Aujourd’hui, on considère le Zéro Moment of Truth, premier contact volontaire entre un prospect et un produit ou une marque : il se déroule sur le Web. Et il n’est plus maitrisé par la marque puisque l’internaute est exposé à des contenus indépendants de la marque : avis, discussions, etc.

D’où l’intérêt de surveiller les conversations sur sa marque.

Pourquoi être présent sur les réseaux sociaux :

  • une audience colossale
  • une forte exposition médiatique
  • de nouvelles possibilités d’interaction avec les prospects et les clients
  • un nouveau levier concurrentiel en complément d’un dispositif classique

Une présence sur les médias sociaux n’est pas requise si…

  • inadéquation avec vos cibles
  • des services encore instables (Facebook change ses CGU tous les 2 mois)
  • peu de prestataires compétents si vous souhaitez vous faire accompagner
  • un manque d’implication et de soutien de la direction

Le social media marketing

«Le social media marketing désigne les outils et pratiques permettant d’identifier et d’analyser les conversations ainsi que de participer et d’initier des interactions sociales au sein de communautés.»
Ce marketing repose sur plusieurs principes : permission (se faire accepter des cibles), proximity (cibler localement les publicités), perception (il faut se contenter de ce que les utilisateurs veulent bien donner d’eux-mêmes), participation des cibles.
Les annonceurs peuvent segmenter leur communication pour s’adapter de manière plus fine aux populations, ceci permet de créer des liens plus durables.

Trois objectifs prioritaires pour une marque sur les réseaux sociaux :

  • donner un visage humain à une entreprise,
  • augmenter la visibilité de la marque,
  • acquérir de la visibilité.

Principes des médias sociaux :

  • être sincère : « ne jamais mentir ou tricher », la communauté entretient un climat de suspicion permanent envers les annonceurs
  • « pour être accepté, il faut être invité »
  • « pour recevoir, il faut donner »
  • « n’oubliez jamais le facteur humain et restez serein en cas de débordement. »

3 – Définir votre stratégie en 8 étapes

Concevoir une « architecture de présence cohérente » nécessite l’implication de votre direction générale et de vos collaborateurs.

1 – auditer votre présence et évaluer la situation

  • Recherchez où sont cités votre marque et vos produits : cette cartographie vous permet de définir ce qui se dit sur votre marque, la tonalité (positive, neutre ou négative).
  • Mettez en place un outil de veille.

2 – définir une stratégie se basant sur l’analyse SWOT (forces/faiblesses/opportunités/menaces)

Réalisez des interviews en interne de tous les services qui pourraient être impliqués : RH, marketing, service après-vente

Regroupez les objectifs en différents leviers et les prioriser :

  • compréhension (de la réputation de la marque, des motifs d’insatisfaction client),
  • visibilité,
  • reconnaissance,
  • vente,
  • échange,
  • support.

Concevez une architecture décrivant votre marque à long terme, composée des éléments type sites et blogs, pages fans, comptes officiels, etc.

Dressez une feuille de route cohérente

3 – écouter les conversations

  • Montez une cellule de veille : citations de la marque -pour mesurer la notoriété-, critiques -pour identifier les motifs d’insatisfaction-, demandes d’aide et de support.
  • Mettez au point un tableau de bord.
  • Identifiez les plateformes de référence et les leaders d’opinion.

4 – se tenir prêt

Préparez-vous à une éventuelle crise afin de ne pas céder à l’urgence : liste des personnes compétentes, procédure décrivant les différentes étapes à respecter, contenus génériques pour gagner du temps le jour de la crise.

5 – être présent

  • Réservez des noms de compte.
  • Créez des pages officielles.
  • Diffusez et relayez.

6 – répondre et aider

  • Recensez les ressources internes.
  • Choisissez un ou des porte-paroles (identité générique versus identités réelles).
  • Cadrez la prise de parole : une charte d’engagement et un guide des médias sociaux pour les employés et un guide de réponse pour les modérateurs.
  • Mettez en place des indicateurs de suivi.

7 – initier le dialogue

Publiez des contributions ouvertes pour faire participer les internautes.

8 – fédérer une communauté

À noter : toutes les marques n’ont pas nécessairement une composante affinitaire !

Les objectifs : encourager les retours, identifier les futurs ambassadeurs, démultiplier l’effet réseau, enrichir les échanges, co-créer, favoriser l’entraide.

« Se placer dans une démarche conversationnelle sur Internet, c’est accepter le dialogue et passer un contrat social » avec la communauté. »

Rationaliser et structurer votre présence sur les médias sociaux

Impliquez l’ensemble des métiers de votre entreprise pour générer des interactions avec toutes les cibles. Il est nécessaire d’avoir une approche transversale et non plus cloisonnée au seul département de la communication ou du marketing.

Retour terrain apporté par les médias sociaux

  • analyser les réactions du marché face à un produit ou à une offre,
  • vérifier le positionnement réel d’un produit vis-à-vis de son univers de concurrence,
  • étudier le cheminement des prospects en quête d’informations ou d’avis,
  • être à l’écoute des clients dans leur phase de possession d’un produit.

Certaines marques créent des plateformes à mi-chemin entre portail et communauté en ligne. Elles permettent aux marques de diffuser du contenu dans une autre cadre que leur site institutionnel ou leur boutique en ligne. (Leroy Merlin du côté de chez vous, Darty avec 36000 solutions)

À propos du community management

Plutôt que de recruter un profil qui n’existe pas, faites évoluer un poste en interne et organisez une équipe avec diverses compétences :

  • Animateur de communauté
  • Architecte de communauté : mettre en place des objectifs, identifier d’autres communautés, définir la présence de la marque, rédiger la charte d’engagement, définir des procédures de traitement internes
  • Bâtisseur de communauté : recrutement des membres et fédération
  • Social media planner : définition de campagnes
  • Expert en charge des social media analytics
  • Socio-documentaliste : cartographie des discussions
  • Évangéliste interne des médias sociaux

C’est décidé, ce livre fera partie de ma biblio médias sociaux !

5 réponses à “Social Business : comment définir une stratégie viable pour votre marque sur les médias sociaux ? Frédéric Cavazza”

  1. Et oui, on ne dirait pas comme ça, mais gérer sa présence sur les réseaux sociaux n’est pas une mince affaire. Ce livre doit être très intéressant à lire, notamment pour les tpe/pme qui se lancent et qui souhaitent acquérir les bonnes bases.
    J’ai particulièrement aimé le vrai/faux des a priori que l’on peut avoir 😉

    Merci !

  2. […] comment définir une stratégie viable pour votre marque sur les médias sociaux ? 5x Plus de Messages sur leur Journal pour les Pages Facebook sans le bouton Messages J'ai trouvé la solution depuis, en fait il faut effectivement envoyer des mises à jour, on ne peut pas envoyer de messages aux fans (sauf un par un…). Donc en dessous de la photo de la page, tu cliques sur "Modifier : Page". Dans le menu de droite, dans la case "Promouvoir votre Page", tu cliques sur "Envoyer une mise à jour à : Fans" et tu rentres ton message. Les fans ne reçoivent rien dans leur boîte. Pour voir la mise à jour, ils doivent aller sur leur profil, dans le menu de gauche cliquer sur "Messages" puis "Mises à jour", et voilà. Facebook Fan page [Résolu] | CommentCaMarche Friends+Me est un outil qui va vous permettre d’automatiser vos publications sur vos réseaux sociaux depuis votre compte Google+ Avec la montée en puissance du réseau social de Google, cet outil qui devrait rendre de grands services aux Community managers, arrive à point donné. Friends+Me est un outil pour partager automatiquement vos posts Google+ sur vos autres réseaux sociaux. Friends+Me permet de partager ou de reposter vos posts diffusés sur Google+ sur Twitter, LinkedIn, Facebook et Tumblr. Ce petit utilitaire pour diffuser vos messages fonctionne très bien et respecte les règles de confidentialité de votre compte Google+. Friends+Me. Gestion de vos reseaux sociaux depuis Google+ Lorsque j’écris, j’ai facilement tendance à m’emporter au lieu d’aller droit au but. On le sait tous, la qualité c’est toujours mieux que la quantité. Dans l’article d’aujourd’hui donc, je vous propose de voir quelle longueur convient le mieux à différentes plateformes. Quel est le nombre de caractères idéal ? – Blog nineteen.ninety Growth Hacking : 4 Techniques pour tirer profit de Twitter Voici une liste de 4 techniques de Growth Hacking qui vous permettront d’obtenir du trafic vers votre site grâce à Twitter, mais aussi d’augmenter votre nombre de followers… Si l’on se réfère à cette définition du Growth Hacking, cela consiste à « utiliser des moyens non conventionnels pour faire grossir sa base d’utilisateurs ». Ici, il va s’agir donc de détourner des fonctions de Twitter pour toucher un grand nombre de personnes avec peu d’effort. Attention cependant, car le problème de ces techniques c’est que lorsqu’elles deviennent répandues (où utilisée de manière abusive), elles sortent de la catégorie growth hacks (de « moyens non conventionnels ») pour devenir du spam ! Ces techniques seront accompagnées de quelques conseils pour ne pas tomber dans le spam, mais c’est à vous d’en faire bon usage. Why Is Facebook Page Reach Decreasing? More Competition And Limited Attention Every Page on Facebook wants everything they post shown to everyone. But people only read a limited amount of News Feed per day. There simply isn’t room for everything, and the competition for feed space is intensifying. The total number of Pages Liked by the typical Facebook user grew more than 50% last year — a new stat that came from a 45-minute interview with Facebook’s head of News Feed. The surplus of content and lack of space forces Facebook into the role of the ‘bad guy’ for filtering the feed in an attempt to show the most relevant posts (plus some ads). Quel réseau social apporte un trafic de qualité ? Au sommaire : Pour être au top de leur art, les community manager doivent utiliser des outils spécifiques. Certains de ces outils sont obligatoires, d’autres non. Pour l’aider dans son quotidien, gagner en efficacité et avoir un certain nombre d’infos, certains de ces outils sont très utiles. Découvrez les. Les outils indispensables au community manager Les réseaux sociaux sont là pour vous apporter de nouveaux visiteurs, faire connaître votre site, et entretenir votre relation avec les gens qui connaissent déjà et aiment votre site. Voici une fonctionnalité Wifeo qui va vous permettre d'afficher sur le côté de vos pages des onglets vers les pages des réseaux sociaux que vous utilisez (Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Youtube). Ces onglets sont dynamiques, et conçus en pure CSS3 (les dernières technologies en la matière). Leur paramétrage est très simple grâce à l'interface Wifeo. Pour cela, rendez-vous dans "Faire connaître votre site > Réseaux sociaux", commencez par indiquer les adresses de vos pages Facebook, Twitter, Google+, etc. dans l'onglet "Vos réseaux sociaux". Puis rendez-vous dans l'onglet "Onglets vers vos réseaux sociaux", choisissez le style de vos onglets et les quelques autres paramétres. Afficher sur le côté des onglets vers vos pages Facebook, Google+, etc. Friends+Me. Gestion de vos reseaux sociaux depuis Google+ La stratégie de contenu (mobile) en 2014 / 2015 – Digital Content La stratégie de contenu en 2014 aura comme principal support, le reflet d’un marché en pleine croissance : La Mobilité La stratégie de contenu (mobile) en 2014 / 2015 Avant d’aller plus loin, voici un bref condensé de ce qu’est une stratégie de contenu. Dans les grandes lignes, elle consiste à planifier la publication d’un contenu et à l’entretenir sur toutes les plateformes connues et émergentes; à savoir les smartphones, les tablettes mais aussi les objets connectés possédant un écran… sans oublier les ordinateurs qui commencent à faire figure d’ancêtres. Quel est le nombre de caractères idéal ? – Blog nineteen.ninety Contre toute attente, il semblerait que les hashtags deviennent (enfin) populaires sur Facebook, selon une récente étude de Socialbakers. Alors que le pourcentage d’hashtags utilisés dans des tweets brandés est passé de 14% en février 2013 à 15% en février 2014, celui de Facebook a progressé de 4% à 21% sur la même période. S’il n’est pas surprenant que l’utilisation des hashtags ait atteint un plateau sur Twitter, c’est une toute autre histoire concernant le résultat obtenu par Facebook. Introduit en juin 2013, le hashtag a eu jusqu’à présent beaucoup de difficultés à être intégré parmi les habitudes de publication des utilisateurs et des marques. Peu d’études existent sur le sujet mais pour celles qui ont été publiées, le hashtag sur Facebook n’est pas très utilisé, n’augmente pas l’engagement voire nuit à la viralité des publications. Les hashtags de plus en plus utilisés sur Facebook ! [Etude] 80% des contacts B2B reçus par les marketeurs proviennent de Linkedin Les hashtags sont de plus en plus utilisés dans la sphère des réseaux sociaux. Les entreprises affinent de plus en plus leur utilisation (événements, conversations, etc.) et le nombre croissant d’inscrits sur les plateformes sociales fait qu’il n’est pas facile de se démarquer dans cette ère de l’information de masse. Las hashtags donnent une autre dimension à la conversation et permettent de centraliser du contenu autour d’un mot-clé bien précis. Si le principe du hashtag est simple, optimiser son potentiel demande une maîtrise de toutes ses facettes. Faut-il placer le hashtag en fin de phrase? Quelles sont les erreurs les plus courantes? Tutoriel : les hashtags sur les réseaux sociaux Infographie | Qu'est-ce qui incite les consommateurs à suivre une marque sur Twitter ? Est-ce la fin du Community Management ? – JDN Média Infographie | Qu'est-ce qui incite les consommateurs à suivre une marque sur Twitter ? Stratégie de contenu web : que publier sur les réseaux sociaux et quand e-Influenceurs : leur « like » vaut de l'or… Twitter: Prenez connaissance de vos résultats avec les Twitter CardsDescary.com 28 statistiques sur les médias sociaux à retenir 26 conseils pour optimiser l’engagement de votre Page Facebook 26 conseils pour optimiser l’engagement de votre Page Facebook Comment effacer vos recherches sur Faceboo
    k ? Infographie : les 5,7 millions de Français accros aux réseaux sociaux 8 astuces indispensables pour booster l'engagement sur Facebook 10 effets positifs d’une vraie stratégie Social Media sur un site eCommerce Organiser un jeu concours sur Facebook Social Ads : les médias sociaux, une mine d’or pour obtenir des informations sur les internautes Pheed, le nouveau réseau social qui fait de l'ombre à Facebook et Twitter Pourquoi avoir une charte des médias sociaux et comment? 25 outils de community management que vous devriez utiliser [Infographie] chartes d'utilisation réseaux sociaux […]

  3. […] ceux qui ont une fonction commercial. Une stratégie SMO pour une communication sur la toile ! comment définir une stratégie viable pour votre marque sur les médias sociaux ? Frédéric Cavazza est un pionnier dans les médias sociaux. Je lis avec assiduité son blog […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *