Comment qualifier les discussions de sa communauté ?

12 mai 2014Non classé

Toutes les plateformes proposent aujourd’hui d’avoir des statistiques quant aux nombres de vues, de partages, d’affichage d’une publication.
– Forcément, me direz-vous, puisque cela leur permet d’ériger un modèle économique sur des revenus publicitaires…-
Il existe également des calculs assez complexes pour déterminer taux de viralité, taux de recommandation.
Mais, je reste sur ma faim avec ces chiffres retournés dans tous les sens. Il manque des critères qualifiant les commentaires : positifs, négatifs ou neutres. Comment qualifier les discussions de sa communauté ? Pour mes clients, j’allie les statistiques à des indicateurs de performance basés sur la qualité des interactions, en regard de ses objectifs. Suivez le guide !

1 – Audience

Tout d’abord se servir des statistiques chiffrées données par les réseaux pour connaître

  • nombre de visites/mois de ses communautés avec un pourcentage d’augmentation
  • nombre d’abonnés supplémentaires /mois

2 – Discussion/ engagement

Ici, je recense

  • Nombre de discussions spontanées/mois par les internautes
  • Nombre de discussions lancées par l’administrateur de la communauté/mois
  • Nombre de commentaires et nombre de participants

Une discussion qui a 10 commentaires de 1 participant (dialogue entre l’administrateur et un participant) sera considérée moins efficace qu’une discussion qui a 5 commentaires de 5 participants différents.

Ne pas oublier d’indiquer la tonalité des articles : positive, négative, neutre.

En effet, c’est bien d’avoir 15 commentaires, mais s’ils sont négatifs, c’est plus délicat. Ceci permet d’évaluer quelles discussions fonctionnent bien ou non.

Vous pouvez aussi indiquer les thématiques des discussions.
Ceci permet annuellement de faire le point sur les thèmes abordés.

3 – Amplification

Noter pour chaque article et en fonction des réseaux, le nombre de J’aime/ +1.
Pour Twitter, Hootsuite peut vous aider ou Twitter counter ou consulter l’article de Be Angels 8 outils pour (encore mieux) tirer parti de Twitter
Recenser également, le nombre de partages ou de Retweet.
En effet, un terme d’engagement un J’aime ou un +1 (qui correspond à un clic) est mineur par rapport à un partage.
Un commentaire est également plus dur à obtenir : c’est la consécration !
J’aime/+1 > Partage > Commentaires

4 – Efficacité éditoriale

Pour connaître l’efficacité éditoriale de ses posts, analyser la provenance du trafic : de quels réseaux sociaux provient-il ?
Le temps de consultation des pages est important, car il permet de savoir si un article a été lu ou non !

5 – Conversion

Afin de jauger de l’efficacité de l’ensemble du dispositif, il est important de déterminer d’où provient le client (lui demander via un questionnaire de satisfaction). Il est également important de suivre les chemins d’accès au formulaire de contact.

Paul Cordina rajoute dans Les marques et les médias sociaux, comment et quoi mesurer ? il s’agit de déterminer un taux de viralité et un taux de recommandation.
Le taux de recommandation d’une entreprise et sa croissance sont corrélés. Il évalue dans quelle mesure un individu recommande une entreprise, un produit ou service à son entourage. Il est calculé en prenant le pourcentage de promoteurs et en y soustrayant le pourcentage de détracteurs. Exprimé en nombre absolu (entre –100 et +100), s’il est positif, il est considéré comme l’indication d’une bonne satisfaction client. (…)
Le taux de viralité permettra, quant à lui, de qualifier les contenus. Il est égal au pourcentage de visiteurs qui invitent un ami × le nombre moyen d’amis invités × le pourcentage des amis qui acceptent l’invitation. Un contenu est considéré comme viral si le résultat est supérieur à 1.

Voici quelques éléments pour analyser ses posts/ discussion de manière qualitative.

Et vous, quels sont les vôtres ?

Lire sur le sujet :


N’oubliez pas : je conseille les entreprises pour optimiser leur communication, mieux se positionner sur le Web et trouver encore plus de clients, grâce à des contenus utiles, efficaces et pertinents.

J’anime également des formations en Rédaction Web, Stratégie de contenu et Médias sociaux.
Plus d’info sur mes prestations en Communication digitale
Pensez aux autres, partagez !

3 réponses à “Comment qualifier les discussions de sa communauté ?”

  1. Voilà un bon résumé des kpi à prendre en compte pour les réseaux sociaux. En effet, on tient beaucoup trop compte des statistiques quantitatives. Avoir 10 000 fans qui ne réagissent et moins utile que d’en avoir 1000 qui interagissent tous les jours avec votre marque.
    C’est à partir de là que l’on peut affiner sa stratégie et voir ce qui intéresse le plus sa communauté.
    Je suis également d’accord à 200% sur le : J’aime/+1 > Partage > Commentaires
    Cliquer sur un j’aime, tout le monde le fait, ça prend 1 demi-seconde. Commenter et partager demande un effort plus conséquent et quand vos fans/followers le font, on pourrait verser sa petite larme 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *