Anatomie d’un jeu-concours Facebook : comment acquérir 4000 fans légalement ?

23 juin 2014Non classé

Tootici.frPour animer ou lancer une communauté, rien de tel que de lancer un concours pour animer sa page Facebook. Certes, mais quelles en sont les étapes indispensables ?
Enquête sur le terrain : Coline Piarulli, du département E-Trafic chez Tootici.fr, nous dévoile sa récente expérience. Comment acquérir une base de 4000 fans légalement !
Entretien

Bonjour Coline, peux-tu nous présenter la plateforme communautaire Tootici.fr ?

Coline PiarulliTootici.fr est un portail qui rapproche le commerçant de proximité et les internautes, en leur proposant informations locales, annuaire, actualités culturelles, etc. Sa devise est « global et local, Internet et proximité ».
Lancé début 2013, il se déploie localement, en Rhône-Alpes : Isère, Drôme, Ardèche et Rhône.
Il permet aux commerçants de proximité d’avoir une indépendance Internet. Il fonctionne à deux niveaux : une page vitrine gratuite et une offre e-commerce payante (marge de 10% sur chaque produit vendu)

Son enjeu majeur est de proposer un maximum de produits à la vente. Aujourd’hui, 100 offreurs offrent 2 000 produits.

Quels sont vos enjeux de communication ?

L’objectif premier de mon poste est d’acquérir du trafic (SEM) ainsi que l’animation des réseaux sociaux.
Nous partons avec un cahier des charges assez aride : notre concept n’est pas aisé à percevoir, nous avons une image incomprise en interne et nous souhaitons nous démarquer de l’image de la banque (Tootici.fr est financé par le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes).
Nous n’avons pas d’histoire d’entreprise, nous sommes nouveaux sur le marché.

Quelle est votre stratégie éditoriale ?

Tootici.frNous avons donc choisi une mascotte : une chouette, que nous déployons au travers de nos supports, en fil conducteur.
Sur Facebook, chaque mois, un temps fort grand public est identifié. J’y associe notre chouette.
C’est Facebook qui décide de la portée des publications, aussi cela nous force à publier des temps forts nationaux et non locaux, car sinon les publications tombent à plat, excepté Jazz à Vienne ou des étapes de Tour de France. Je pense qu’à terme, on pourra se positionner sur du local

Nous sommes une place de marché, aussi nous souhaitons mettre en avant les commerçants en faisant chaque mois un portrait d’eux ainsi que des personnes chargées des relations clientèle.

Décris-nous le jeu-concours

Tootici.frNous avons donc décidé de lancer plusieurs jeux-concours. Le premier jeu Tootici.fr s’est déroulé du 29 avril au 29 juin.

Son objectif est d’augmenter la notoriété de Tootici.fr. Nous souhaitions entre 3 000 et 5 000 fans sur la page.

Le principe : prendre une photo de sa ville, la poster sur notre mur et tenter d’obtenir le plus de votes (en sollicitant son entourage).

En fait, via Instagram et Twitter, une photo estampillée #jeutootici s’intègre directement à notre application Facebook. [Nous avons fait appel à l’agence Novaway pour le développement, le design du jeu sur Facebook. Elle a également pris en charge les publicités Facebook.]
Le mécanisme du jeu était un peu complexe, mais il a fonctionné.

En promotion, nous avons intégré une publicité sur le site, sur le site Internet et Intranet du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes. Nous avons également installé une PLV dans notre siège.

 

Dotation

Dans un jeu concours grand public, la définition du lot est très importante !
Le premier prix doit se situer entre 600 et 1000 € afin d’être véritablement attractif.
1er prix : un appareil photo Canon (valeur : 700 €)

2e lot : une nuit dans la maison d’hôte des Rouvières (Les hôtes ont offert nuit + petit déjeuner, nous avons offert le dîner – valeur : 150 €)

3e lot : un panier garni de l’Huilerie Richard (valeur : 50 €)

10 gagnants suivants : un bon d’achat de 10 € sur le site, pour les inciter à le visiter. Cela nous a permis de mettre en avant le côté commerçant et généreux de notre structure.
Les lots nous ont permis de mettre en avant les offreurs. Ils ont été très contents de ce partenariat et ont joué le jeu.

Chronologie

Nous avons lancé le jeu à 10h et diffusé la première publicité à 14h. Les deux premiers jours, il ne s’est rien passé, ce qui était très déroutant.

Puis d’un coup, le jeu a pris beaucoup d’ampleur. Le dimanche (soit à J+5), nous avons eu un pic de 1000 fans. Puis, ce chiffre a augmenté régulièrement.
Nous avons constaté une baisse d’intérêt entre la deuxième et la troisième semaine, et un rebond vers la fin. En général, dans un jeu, la première et dernière semaine fonctionnent bien.

Publicité

Nous avons dédié 600 € de budget pour la publicité.

Nous avons lancé une publicité/semaine : la première dédiée à l’annonce (coût : 200 €), la seconde au lancement du concours (coût : 100 €), la 3e incitait à inviter ses amis à voter (coût : 150 €), la 4e était consacrée au J-3 (50 €). Nous avons, en plus, fait une publicité durant 2 semaines pendant le jeu pour encourager à aimer notre fanpage (100 €). Pour la clôture du concours, nous avons fait une simple publication, mais qui a eu une très forte portée (Facebook l’a logiquement considérée comme importante).
L’avantage de Facebook est le ciblage très précis. Voici les critères de ciblage

  • Localisation : principales villes de la région Sud Rhône-Alpes : Grenoble, Valence, Montélimar…
  • Centres d‘intérêt : shopping en ligne, voyage, culture, sport…
  • Âge : à partir de 20 ans

Acquisition de fans

Nous avons obtenu 4000 fans. D’après Novaway, ce chiffre peut baisser à 3500 fans. En effet, on peut trouver sur Internet des concouristes qui font de l’échange/achat de votes : ils jouent pour gagner et ne font preuve d’aucun engagement communautaire.

Pour l’instant, nous avons dénombré peu de pertes : depuis la clôture [une semaine], ce chiffre a peu bougé (3800 fans actuellement) au profil type suivants :

  • Fans entre 25 et 35 ans, jusqu’à 50 ans
  • Plutôt des femmes (60% environ)

Relation avec les participants

55 photos ont été postées. J’en ai éliminé 15, car les personnes ont triché (plus de 50 votes provenant de la même adresse IP avec des pseudo différents.)

J’ai ainsi dû expliquer aux tricheurs leur élimination, en m’appuyant sur le règlement, ce qui a pris un temps considérable. Certaines personnes ont rejoué sans tricher !

Règlement

Tout jeu sur Facebook demande de créer un règlement et le déposer chez un huissier de justice.
Rédaction du règlement par un huissier : 200 €
Dépôt de règlement et tirage au sort : 100 €
Des plateformes proposent des tarifs préférentiels, j’y reviendrai plus tard.

De notre côté, l’agence m’a donné un exemple que j’ai adapté à notre concours. J’ai demandé conseil à notre huissier en ce qui concerne les photos et les droits afin d’être dédouanés.

J’ai envoyé la liste des gagnants à l’huissier avant publication

Remise des prix

Le gagnant du premier prix a obtenu 700 votes, le second 300 votes et le 3e 200.
Nous avons envoyé des mails webdesignés et personnalisés pour informer les gagnants de leur prix et des conditions d’utilisation. J’ai envoyé très rapidement le premier prix afin d’instaurer une relation de confiance avec nos internautes.

Retour sur investissement

  • Une meilleure notoriété
  • Acquisition d’une base qualifiée de 4000 fans, qui aiment leur région
  • Taux de clic (tdc) = 1,8 [Il s’agit du nombre de clics divisé par le nombre d’impressions (chaque fois que la pub apparaît dans le fil d’actualité d’un utilisateur). Plus le tdc est élevé, plus cela signifie que votre publicité incite au clic.]
  • Coût d’acquisition d’un fan = 0,16€

Ces chiffres sont très bien positionnés et sont dus au jeu concours. Avec une simple publicité de type « j’aime la page », le coût d’un fan s’élèverait à 0,46€ pour nous.
Jusqu’à 1€, le ratio est intéressant.
Mais, ce coût varie en fonction de l’intérêt de la marque pour un grand nombre d’utilisateurs Facebook : un chauffagiste aura un coût d’acquisition de fan beaucoup plus élevé.

Prochaines étapes

Le prochain jeu sera plus simple, car pour celui-ci, il fallait bien connaître le mécanisme des réseaux sociaux.
En juillet, nous allons lancer un nouveau jeu-concours pour « cultiver » notre base. Il s’agira d’un tirage au sort dont le gagnant recevra un kit complet de badminton.
J’ai pensé à un quizz de 4 questions ou à un jeu incitant à visiter notre site (par exemple, combien d’offreurs avons-nous sur le site ?) pour plus tard.

Notre enjeu est de reproduire des jeux-concours à moindre coût.

J’ai ainsi repéré pour organiser des jeux-concours

  • Social shaker : tu fournis le design et eux créent l’application. Tu payes au fan acquis ou l’application.
  • Page Yourself : ils ont un service clients très efficace. Via une interface et un back office, tu crées une page bienvenue, une inscription  à une newsletter ainsi qu’un jeu-concours, au choix. Pour environ 45€/mois, tu peux récupérer les données de 10 000 fans facebook de sa propre page (nom, prénom, mail).

Merci Coline de ce partage d’expérience et bon courage pour les prochains concours. Reviens nous raconter la suite des événements !


N’oubliez pas : je conseille les entreprises pour optimiser leur communication, mieux se positionner sur le Web et trouver encore plus de clients, grâce à des contenus utiles, efficaces et pertinents.
J’anime également des formations en Rédaction Web, Stratégie de contenu et Médias sociaux.
Plus d’info sur mes prestations en Communication digitale
Pensez aux autres, partagez !

3 réponses à “Anatomie d’un jeu-concours Facebook : comment acquérir 4000 fans légalement ?”

  1. J’ai trouvé l’interview très instructive mais par contre, réflexion peut-être idiote de ma part, j’ai été surprise qu’elle ne poste pas les photos gagnantes sur la page. Ca me semblait un prolongement logique et plutôt pas mal pour renforcer l’engagement…

    • Bonjour,

      C’était effectivement prévu à l’origine de poster les photos gagnantes, cependant nous avons eu un timing un peu serré à la fin du concours. Je devais promouvoir un autre jeu concours en ligne directement sur notre site et il fallait donc que je marque une pause entre les deux jeux pour ne pas perturber nos fans.Sinon les 2 jeux se seraient enchainés trop vite sur la page.
      Mais effectivement, c’était bien la chose à faire…

      Bonne journée ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *