Stratégie de contenu mobile, Karen Mcgrane

16 décembre 2013À la une, Lecture

LecturesVoici un ouvrage qui fait plaisir à lire : clair, concis et plein de bon sens. J’avais déjà lu, de la même collection, La stratégie de contenu (collection A book Apart – les livres de ceux qui font le web – des géniales éditions Eyrolles) que j’avais réellement apprécié.
Je retrouve dans cet ouvrage la même richesse et pertinence. Nombre de remarques sur le mobile portent tout simplement sur la stratégie et la qualité du contenu tout court.
En substance : écrivez des contenus intéressants et efficaces, n’en faites pas trop, adressez-vous à vos lecteurs et non pour satisfaire les égo des dirigeants de votre entreprise (bref, on arrête la communication descendante et égocentrée).
Consultez mes notes de lecture.

Chapitre 1 – Votre contenu prend le large


Une idée maîtresse de ce livre est de créer un contenu, non pas spécifique au mobile, mais réutilisable sur toutes les plateformes. Concernant les spécificités du mobile, il est nécessaire d’offrir des fonctionnalités qui soient axées sur des tâches plus que sur du contenu informationnel. Mais, n’oubliez pas ceux qui naviguent uniquement avec leur téléphone.
En somme, la pensée majeure, c’est d’épurer, et ne pas oppresser l’internaute avec un contenu qu’il subit.
Ne portez à l‘écran que le contenu intéressant et pertinent. Finalement, on pourrait appliquer cette réflexion aux sites Internet en général !
Quelques chiffres d’utilisation
Des changements comportementaux : par exemple, 1/3 des possesseurs de smart phones américains ont utilisé leur téléphone pour chercher des informations alors qu’ils se trouvaient physiquement dans le magasin concerné. Après avoir comparé les prix, 39% des personnes interrogées ont décidé de ne pas acheter le produit du tout et 19% ont décidé de l’acheter en ligne.
Environ 30% des recherches de restaurants proviennent de mobiles (plus que dans les autres secteurs)

Chapitre 2 – Le contenu avant la plateforme

La notion de fourchage/fourcher

Fourcher, c’est créer un site Web ET un site Web mobile
C’est un postulat erroné. Il faut privilégier une seule et même plateforme. Le contenu, en général, est constamment mis à jour. Le mettre à jour sur deux ou plusieurs plateformes est pénible. Gérer un contenu en plusieurs exemplaires marche rarement. Donc, évitez de « fourcher ».

Chapitre 3 – Le contenu adaptatif

Créer un contenu adaptatif :

  • Il est créé dans le but d’être utilisable sur toutes les plateformes.
  • Il est structuré afin d’être combiné de différentes manières sur différentes plateformes.
  • Il est indépendant de la présentation et n’a pas été stylé ni formaté pour un affichage particulier.
  • Il comprend des métadonnées explicites : les contenus sont filtrés par catégories, tag, auteur ou date, etc. Les métadonnées permettent aux plateformes de l’interroger et d’afficher les éléments les mieux adaptés à l’écran.
  • L’interface du système de gestion de contenu incite les rédacteurs à créer du contenu et des variations bien structurées dans le même paquet au lieu d’associer du contenu à des pages spécifiques.

 Créer un contenu réutilisable

  • Les titres doivent être explicites (tiens, il me semble l’avoir déjà écrit) et comporter des mots clés. Attention, parfois, il faut parfois les écrire en plusieurs versions.

Exemple
Titre d’une page ou d’un article : « Quand les conservateurs font leur coming-out »
Titre du lien : « le sort des républicains qui ont voté en faveur du mariage homosexuel » (The New York Times Magazine).

  • Penser au contenu alternatif
    Image : pour le mobile, il faudra bien souvent la recadrer.
    Si un graphique est illisible sur un mobile, prévoir un tableau de données.

Créer un contenu structuré

Au lieu d’être figé sur du papier, le contenu est stocké dans une base de données.

  • Types de contenu : classifier son contenu (article, description produits, diaporama, etc.).
  • Attributs du contenu : titre, image sons, fichiers audio, bio.
  • Contraintes : limites de chaque attribut. format numérique, spécifications d’image, limites de caractères, etc.
  • Relations : fixer les relations entre chaque type de contenu. On publie ensuite non plus par pages, mais par paquets contenant « un ensemble d’objets de contenu différent ».

Créer un contenu indépendant de la présentation

Séparer le contenu de la forme et éviter le WYSIWYG (What You See Is What You Get).
Le WYSIWYG, c’est grosso modo des interfaces (par exemple, Word Press) qui permettent de mettre en page une page Web avec la même facilité que si nous étions sur une page Word.
Sauf que, pour ma part, je mets toujours la main dans le code car il n’y a jamais de rendus exacts.
De plus, le WYSIWYG fonctionne très bien pour un ordinateur fixe et ici, nous parlons de mobile …

Créer des métadonnées utiles

Pensez à spécifier : dates d’expirations, priorité, mots clés et tags.
« En définissant les champs dans lesquels votre contenu sera réparti, le nom de ces champs et les types de données qu’ils acceptent, vous définissez les métadonnées qui englobent votre contenu. »
Le système de gestion de contenu doit être utilisable. Il est nécessaire de définir clairement le circuit de création et de publication de contenu et qu’il soit conçu pour faciliter les besoins et objectifs utilisateurs.
« La plupart des systèmes de gestion de contenu ont été conçus pour servir d’interface à un modèle de données, plutôt que pour offrir une expérience utilisateur qui aide les créateurs de contenu à remplir leurs tâches. (… ) Ceux-ci ne remplissent donc pas les champs au –delà du strict nécessaire. (…)

La solution, c’est d’améliorer leur expérience utilisateur. »
Tous ceux qui ont travaillé sur des CMS fait maison me comprendront, il faut attendre parfois plusieurs versions avant qu’ils soient agréables à utiliser !

Chapitre 4 – Stratégie de contenu mobile et planification

Recueillez des données analytiques

  • Pourcentage de visites en provenance de navigations mobiles
  • Pages ou sections de contenu les plus visitées par des navigateurs mobiles sur votre site de bureau
  • Termes de recherche les plus courants de navigateurs mobiles
  • Recherches redirigées vers la page d’accueil du site mobile parce que le contenu fait défaut

Observez la concurrence et faites une grille de critères à évaluer

  • Disponibilité du contenu
  • Navigation générale : différence de hiérarchisation entre la partie mobile et web
  • Orientation
  • Expériences de lecture : contenu facile à lire et adapté aux différentes tailles d’écran
  • Formatage du contenu : s’adapte-t-il aux différents écrans ?
  • Médias : quels traitements des images et des graphiques ?

Chapitre 5 – Écrire et éditer

Dressez un inventaire de contenu.

Le postulat est de se dire que si un contenu n’a pas sa place sur le site mobile, il faut appliquer le même traitement au site de bureau.

Bon nombre de sites institutionnels devraient en prendre note et s’interroger sur le contenu : Est-il là pour intéresser le lecteur ou fait-il plaisir à mon organisation et mon boss ?

Épurez le contenu. Ceci rend les sites plus efficaces et l’internaute y revient. Plusieurs données entrent en ligne de compte pour l’inventaire du contenu.
Je retiens surtout la date de la dernière visite de la page, le nombre de visites de la page (Page Rank) et la date de sa dernière mise à jour.

Faites un audit de votre site

  • Longueur des contenus
    Texte verbeux ou répétitif ? jargons techniques, pourriez-vous l’alléger et le rendre plus efficace ?
  • Comprend-on facilement le message principal ?
  • Actualité du contenu
  • Utilité du contenu ?

Éditez

Bien séparer entre messages principaux /messages secondaires/ messages complémentaires

Chapitre 6 – Architecture de l’information

Utilisez des mots-clés déclencheurs : mots qui poussent les utilisateurs à agir parce qu’ils expriment clairement ce qui se produira s’ils cliquent.

Soignez les contenus d’orientation que sont les titres et le résumé.

Facilitez la navigation entre sections, utilisez des tableaux.

Chapitre 7 – Personnes et processus

La structure de votre site web ne doit pas reproduire votre organigramme, mais s’attacher à représenter les objectifs et les taches de vos utilisateurs !
Enfin, voici ce que je pense depuis bon nombre d’années, clairement écrit !

Conclusion

  • Ne devinez pas les parties auxquelles l’utilisateur souhaite accéder, mais étudiez les besoins.
  • Faites des recherches, étudiez la concurrence et vos données analytiques.
  • Pensez à offrir une expérience équivalente sur toutes vos plateformes (vous n’avez pas besoin d’afficher exactement le même contenu sur tous les appareils).
  • Servez-vous de votre stratégie mobile pour supprimer le contenu qui n’apporte aucune valeur ajoutée.
  • Créez un contenu adaptatif.

Et vous, avez-vous déjà mis en place une stratégie pour un site mobile ? Avez-vous des exemples de site particulièrement réussi ?

 

À lire sur le sujet : Internet mobile, la révolution des terminaux alternatifs

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Parution de l’ouvrage « La puissance de l’éditorial : boostez votre business ! »

6 novembre 2017À la une, Lecture
Si la discipline est jeune (2010), le contenu est aujourd’hui la clé de voute du webmarketing. Nous pouvons même parler en 2017 d’âge adulte du contenu. Cela fait maintenant 4 ans que je tiens ce blog, résultat de ma quête exploratoire autour de la Rédaction Web et de la Stratégie éditoriale. C’est le résultat de ma veille, l’analyse de mes lectures d’ouvrages et articles, mes compilations des meilleures astuces, mon décryptage de l’actualité, également de nombreuses rencontres enrichissantes. Et cet automne 2017, je finalise un projet qui me tient à cœur : un ouvrage sur ce sujet.  La puissance de l’éditorial : boostez votre business ! est sorti.
Lire +

Stratégie de contenu e-commerce : résumé

2 mai 2017À la une, Lecture
Qui a mis en doute le R.O.I. du contenu ? C'est ce que nous apporte le livre Stratégie de contenu e-commerce, écrit par Alexandra Martin, spécialisée en référencement naturel et Ève Demange, web content strategist. Cet ouvrage présente l’avantage de réunir SEO et contenus web à travers l’expérience de ses deux auteurs. Didactique, il propose une méthode structurée pour obtenir un site web e-commerce performant, pas à pas. Ce que j'ai particulièrement apprécié : il s’appuie sur des études de cas et de nombreuses interviews de pro du secteur. Voici mon résumé de lecture des grands axes du livre. J’espère qu’il vous incitera à le lire.
Lire +

Pour une langue digitale

4 juillet 2016À la une, Lecture
J’ai lu dernièrement Le langage, l’entreprise et le digital, de Jeanne Bordeau. Styliste en langage, celle-ci milite pour la qualité de l’expression au travers de l’institut éponyme. Elle conseille les marques et les entreprises sur l'efficacité, la cohérence et le style de leur langage. Voici quelques réflexions sur la langue digitale, issues de la lecture de cet ouvrage …
Lire +

Une réponse à “Stratégie de contenu mobile, Karen Mcgrane”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *