Changez de regard pour parler de manière efficace de votre entreprise : testez la singularité

03 juillet 2017À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web

SingularitéLorsqu’une entreprise entreprend de construire sa communication, son premier réflexe est d’aller regarder ce que font celles de son secteur et de se comparer. Elle érige son identité sur ses fameuses valeurs différenciantes. Plutôt que de chercher à tout prix à se distinguer de ses concurrents, et si votre entreprise se concentrait sur ses caractéristiques pour affirmer sa singularité ?

Zoom sur la singularité

1 – Repoussez les frontières et travaillez votre singularité

Si l’entreprise se concentre sur ce qui la rend unique, si elle convoque sa raison d’être,  les causes qui l’animent, alors elle n’a plus de concurrents. Il s’agit de démonter son système de croyances et sortir de son conditionnement pour trouver son unicité. La proposition est de repousser ses limites d’aller au-delà rejoindre la zone apaisée… un océan bleu.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de s’interroger sur son identité profonde :

Qu’est-ce qui m’a amené à construire mon entreprise, quelle est mon intention ?  À quels enjeux répond mon entreprise pour moi ?

Un bon exercice pour visiter ses valeurs consiste à considérer la personne que l’on admire, en s’interrogeant sur ses actions notables, ses valeurs, ses qualités. Comment contribue-t-elle à la communauté ? Qu’est-ce que vous admirez chez elle ? Qu’est-ce qu’elle vous apporte dans votre vie ? En quoi contribue-t-elle à développer une partie de votre identité ? Bien souvent, nous admirons des personnes parce qu’elles résonnent chez nous, parce qu’elles nous ressemblent.

En bref, il s’agit d’oser affirmer qui on est.

Une difficulté souvent en tant qu’entrepreneur est de rassembler ses multi facettes entre vie pro et vie perso. Et bien là il s’agit justement de les convoquer pour trouver sa résonnance entre ses aspirations personnelles et ses projets professionnels. Assumer son authenticité dans le cadre professionnel et la diversité de sa pratique pour l’intégrer au service de son projet. C’est ainsi que l’on peut faire du business en  cohérence avec son intégrité, avec du sens et de la justesse.

En étant congruent, alors je peux contribuer à servir chaque entreprise que j’accompagne. C’est bien de contribution qu’il s’agit, dans l’entreprise et non d’ego.

D’où l’importance dans  son site Internet d’avoir une page de présentation ( « À propos » ou « Qui sommes-nous ? » ) qui soit très claire sur le sujet. Portez à la connaissance de vos cibles votre singularité dans cette page.

Merci à Cristel AlzayDidier Vuillemin et à Thibaut Bourgon pour nos nombreuses discussions sur le sujet 😉

2 – Résolvez les défis de vos clients et axez votre singularité sur leurs bénéfices

N’oubliez pas ce que dit Sinek : ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites, le « why ».

La première étape de ce processus ? Considérez votre cause et votre raison d’être, pour la partager avec vos clients et vos employés. Vous attirerez ainsi ceux qui ont des valeurs semblables aux vôtres. Comment souhaitez-vous améliorer leur vie? Comment aider vos clients à résoudre leurs défis et à mieux dormir la nuit ? Comment leur faciliter les actes qu’ils ont à accomplir ? Comment les aider à mieux utiliser votre solution ?

Ensuite, considérez votre marché et ses besoins. Comment puis-je améliorer mon offre pour répondre aux réels besoins de mes clients et que mon offre leur soit réellement bénéfique ?  Qu’est-ce qui crée du gain dans mon offre et qui enlève des problèmes ?

Posez-vous ces questions, vous verrez, votre business deviendra plus fluide. Concentrez-vous, non sur vos produits, mais sur les avantages qu’ils amènent à vos clients. (Je traiterai ce point plus longuement dans un prochain article.)

Travaillez votre singularité

En conclusion, plutôt que de se ruer sur les outils et d’ouvrir une page Facebook, plutôt que de vouloir à tout prix un livre blanc ou un site Internet pour faire comme tout le monde, il s’agit tout d’abord de regarder

  • Qui suis-je ? comment je caractérise mon offre, donc comme nous venons de le voir plus haut.
  • Qu’est-ce que je veux dire ? Quels sont mes messages phares orientés sur les bénéfices clients ?
  • À qui ? Bien comprendre son public est fondamental. Un site web ne s’adresse pas à tout le monde.
  • Avec quels bénéfices ? Comment je contribue au projet de mes clients ?
  • Comment ? Quel dispositif éditorial je mets en place, quels supports de communication j’investis et avec quels contenus ?

Pour aller plus loin

Découvrez l’accompagnement communication entrepreneurs de Cyclop Éditorial

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Transformez-vous : parlez bénéfices clients

4 septembre 2017À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web
En construisant son identité et sa communication, le premier réflexe d'une entreprise est de décrire ses produits et ses services. Ce que je vous propose ici, c'est d’envisager ceux-ci sous la forme des bénéfices clients, afin de mieux les interpeller. Réflexion et mode d’emploi sur la valeur de vos services et produits
Lire +

Changez de regard pour parler de manière efficace de votre entreprise : testez la singularité

3 juillet 2017À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web
Lorsqu’une entreprise entreprend de construire sa communication, son premier réflexe est d’aller regarder ce que font celles de son secteur et de se comparer. Elle érige son identité sur ses fameuses valeurs différenciantes. Plutôt que de chercher à tout prix à se distinguer de ses concurrents, et si votre entreprise se concentrait sur ses caractéristiques pour affirmer sa singularité ?  Zoom sur la singularité
Lire +

L’écriture web, une écriture de l’efficacité

29 mai 2017À la une, Expertise éditoriale & rédaction Web
Différencier l’écriture web et l’écriture Print : est-ce réellement pertinent ? Il y a quelques années, au démarrage de la profession de rédacteur web, ce type de distinctions pouvait jouer comme point différenciant. Bien sûr, l’écriture web comporte des spécificités relatives aux mots clés et à leur localisation. Bien sûr, un chemin de fer possède des caractéristiques propres, tout comme une arborescence. Bien sûr, sur Twitter, il s’agit de compter le nombre de caractères pour faire passer un message fort en 140 caractères (et moins pour permettre le RT). Ces points de techniques mis à part, distinguer web et print me semble oiseux et dépourvu d’intérêt. Il s’agit surtout, pour bien communiquer, d’avoir une écriture efficace.
Lire +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *