Cyclop Editorial Communiquons moins,
Communiquons mieux.

Comment adapter un texte papier au Web ?

08 décembre 2014À la une, Rédaction Web
Temps de lecture : 4 minutes

Rien de plus facile que passer d’un texte papier au Web : tous les éléments sont dans le texte, il suffit de les hiérarchiser différemment.
Le plus important : commencez par la conclusion.
C’est là en général que se situent les éléments les importants.
Décryptage d’une manière d’écrire… Web

Bonus en fin d’article : un gabarit éditorial pour écrire un article efficace

1 – Commencez par la conclusion du texte papier

Pourquoi commencer un texte Web par la conclusion ?
Eh bien, sur Internet, on ne lit pas, on zappe, on scanne la page à la recherche d’indices nous permettant de déterminer s’il est utile de passer à une lecture linéaire et en profondeur. Il convient donc d’accrocher de suite le lecteur en allant à l’essentiel.
Ainsi, supprimez tout mot superflu, adoptez un ton simple.
Dans un texte papier, le schéma canonique thèse-antithèse-synthèse est suivie avec la conclusion en fin d’article.
Eh bien sur le Web, il convient de la placer tout de suite pour permettre au lecteur de savoir si l’article l’intéresse ou non.
Les autres éléments qui accrochent le lecteur, en plus du titre et de l’accroche, sont les sous-titres, la photo et les encadrés.
Les sous titres sont autant de repères qui permettent au lecteur de déterminer si le contenu du texte répond à ses attentes.

Quelques chiffres :

  • les utilisateurs lisent 3 x plus d’accroches que d’articles entiers.
  • le lecteur ne lit que 75% environ d’un article, concentré sur les premiers mots.

2 – Déroulé de l’article

Le reste de l’article déroule de manière logique les éléments de contextualisation résumés en 5 W :
Who -qui, What- quoi, When – quand, Where – où, Why – pourquoi ?
et d’autres éléments de détails : comment et combien ?
L’ordre des ces informations dépend, bien sûr, de ce qu‘on écrit.
Pour un événement, on privilégiera où, quand, quoi ?

Favorisez le découpage de l’information.
Des intertitres différencieront les paragraphes et en résumeront l’essence.

Facilitez le survol de la page
.
N’oubliez pas également de graisser (mettre en gras) les mots et expressions clés importants qui permettront au lecteur, en un clin d’œil, de saisir les éléments à retenir du texte.

3 – Fin du texte

La fin d’article incite à l’action (call-to-action)

  • Se mettre en contact
  • Acheter
  • Télécharger un document, etc.

Sont placées les ressources supplémentaires :
des liens pour naviguer à l’intérieur du site vers d’autres articles du même sujet
ou des liens vers des articles sur le sujet donnant une autre vision du sujet évoqué dans l’article ou des tableaux, des synthèses, etc.

Bonus, un gabarit éditorial pour écrire un article efficace

  • Titre : environ 55 caractères
    Résumer l’information principale et donner envie de lire. Le titre doit être doté d’un verbe. Il sera ainsi plus dynamique
  • Accroche : 250 caractères
    Il s’agit de la promesse de résultats. Elle résume les principales idées de l’article. Sous forme de questions, l’accroche interpelle.
  • Corps de texte : 1000 caractères
    Détailler les faits présentés dans le chapeau, donner des exemples, argumenter. Donner les informations suivantes : Qui/Quoi/Où/Quand/Comment
    Structurer en paragraphe (1 paragraphe = 1 idée = 300 caractères, environ)
  • Call to action
  • Partenaires
    Si vous devez citer des partenaires, par pitié, ne commencez pas le texte par ceux-là, citez-les en fin d’article. Pensez à vos utilisateurs qui n’ont pas besoin de savoir qui a fait l’action, mais en quoi elle consiste !

 

Lire également sur le sujet

Avez-vous d’autres astuces à partager ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Loi de proximité, loi du moindre effort : comment mieux interpeller son lecteur ?

29 juin 2020À la une, Rédaction Web
Temps de lecture : 6 minutes Certaines règles en rédaction favorisent la réception du contenu par le lecteur. C'est le cas de la loi de proximité ou de la loi du moindre effort. De la même manière, saviez-vous que les phrases de moins de 12 mots sont plus facilement retenues et comprises par le lecteur ? Dans cet article, découvrez les meilleures techniques pour favoriser l'adhésion et retenir l'attention du lecteur.
Lire +

Rédacteur : comment retenir l’attention de son lecteur ?

4 mai 2020À la une, Rédaction Web
Temps de lecture : 15 minutes Comment, dans ce contexte de saturation d’informations, le rédacteur peut-il retenir l’attention de son lecteur ? D'après Jean-Marc Hardy, la confiance en soi et l'ouverture de conscience donnent de la puissance à l'écriture. Savez-vous que le rédacteur peut créer des sillons neuronaux dans le cerveau de son lecteur ? Intéressant à une période de surcharge cognitive. Retrouvez ses très bons conseils dans cet article ainsi que des techniques et ficelles pour préserver le lecteur de la surcharge cognitive et comment allier écriture, émotion et empathie.
Lire +

6 points clés pour écrire un contenu de qualité avec la sobriété éditoriale

2 décembre 2019À la une, Rédaction Web, Sobriété éditoriale
Temps de lecture : 7 minutes Arrêtez de rédiger des contenus ! à part si vous êtes sûrs que le sujet est inédit et surtout qu’il sera 10 fois mieux que ceux déjà écrits sur le sujet. Voici un grand principe d'écriture à adopter pour être audible dans le brouhaha du web. Gloups, mais comment faire ? Qu’est-ce qu’un bon contenu ? Au-delà des critères de Google, je vous donne les clés pour écrire un contenu de qualité. Concrètement, comment écrire un contenu qui soit lu, tout en respectant les bonnes pratiques de sobriété éditoriale. Cet article est fait pour vous si vous souhaitez écrire mieux et plus facilement des textes qui résonnent avec votre engagement et vos valeurs d’entreprise. Vous comprendrez enfin comment un contenu peut être "écologique", explications à l'appui !
Lire +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *