Cyclop Editorial Communication raisonnée
& rédaction

Parution de l’ouvrage « La puissance de l’éditorial : boostez votre business ! »

06 novembre 2017À la une, Expertise éditoriale
Temps de lecture : 8 minutes

Stratégie d'entreprise : comment bien la rédiger et la communiquer
Cela fait maintenant 4 ans que je tiens ce blog, résultat de ma quête exploratoire autour de la Rédaction Web et de la Stratégie éditoriale. C’est le résultat de ma veille, l’analyse de mes lectures d’ouvrages et articles, mes compilations des meilleures astuces, mon décryptage de l’actualité, également de nombreuses rencontres enrichissantes. Après une centaine d’articles, j’ai eu besoin de synthétiser tout ceci dans un projet plus ambitieux.
Je suis fière de vous annoncer la parution de La puissance de l’éditorial : boostez votre business ! 

Parution de la puissance de l’éditorial : boostez votre business !
Découvrez le sommaire de mon livre

Parution de la puissance de l'éditorial : boostez votre business !I – L’éditorial : un nouveau territoire

Une première partie permet de dresser le contexte dans lequel évolue l’éditorial au milieu des nouveaux marketings.

II – Méthodologie

Cette partie vous donne toutes les clés pour mettre en place une stratégie de contenu efficace, pour adresser les bons messages au bon moment pour ses publics.

III – Conseils d’experts

Les experts interrogés dans cet ouvrage vous donnent leurs clés pour démarrer en tant qu’entrepreneur ou entreprise.

IV – Métiers

Découvrez les différents profils avec lesquels vous pourriez être amenés à collaborer dans le cadre d’une démarche éditoriale.

V – Références

Les meilleures références en éditorial : ouvrages, sites et blogs

 

Plus d’infos sur l’ouvrage rubrique La puissance de l’éditorial : boostez votre business !

Procurez-vous le livre La puissance de l’éditorial : boostez votre business !

 

En avant-goût, savourez quelques extraits des contributeurs à propos de la stratégie éditoriale et du contenu

Pascal Beria

« La stratégie éditoriale permet d’amener les publics sur son site. Les techniques « à la dure » consistent à déterminer le sujet du moment pour aller capter ceux qui se posent la même question. Ensuite, il faut démontrer son expertise et comment on peut répondre à la question. Tout ceci s’appuie sur le référencement et l’aspect social media.
Il y a une sorte d’équilibre précaire entre une écologie des contenus et une stratégie. Il ne faut pas rompre l’équilibre possible de cet écosystème. »

Lise Bissonnette Janody

« Aujourd’hui, le contenu doit être utile et servir un besoin. Il doit apporter quelque chose à l’utilisateur indépendamment du fait que l’utilisateur achète le produit. Appuyer sa stratégie de vente sur le contenu demande une stratégie de longue haleine, et de produire régulièrement de contenus de grande qualité. C’est un challenge pour les entreprises. »

Pierre Blanc Sahnoun

« En communiquant sa culture en harmonie et en toute fidélité avec ses collaborateurs, la communication d’une entreprise sera puissante, car portée et satisfaisante sur le plan éthique.

Une entreprise qui communique bien est consciente des valeurs de sa communauté de travail, ses collaborateurs.

Pour un travailleur indépendant, elle l’aidera à construire son identité de marque, son credo, c’est-à-dire ce qui est important pour lui, ce en quoi il croit, ce en quoi il a foi, ce qu’il défend, pour lequel il s’engage. »

Jeanne Bordeau

« Les entreprises doivent parler une langue qui leur ressemble et qui ressemble à leurs collaborateurs. Réconcilier ses dimensions rationnelles et sensibles, la reconnecter à son patrimoine, son histoire, ses collaborateurs grâce à des ateliers d’écoute. Retrouver une langue qui soit imprégnée dans la vérité de l’entreprise.

La manière dont s’exprime l’entreprise doit évoluer. Elle doit apprendre à embrasser de nouveaux champs d’expression. Capter l’attention sur de nouveaux formats. Appréhender les techniques du récit. Apprendre à conjuguer la parole de ses hommes et celle de ses publics sans jamais perdre de vue son étoile polaire : son identité. Apprendre à ne pas se diluer dans la parole de l’autre. »

Thibaut Bourgon

« Le volume de contenu augmente chaque jour de manière exponentielle. Tendance qui va poursuivre, de plus en plus vite. Les entreprises qui ont compris leur unicité et qui apporteront un contenu basé sur leur singularité se démarqueront par leur valeur ajoutée. Le client sera prêt à payer plus cher s’il juge à travers le contenu que l’entreprise est adaptée à son besoin. La qualité du contenu compte : plus il sera en résonnance avec ce que le lecteur vit, plus ce dernier lui apportera de l’attention.  Et plus son potentiel de viralité sera fort, car c’est quand le contenu résonne fort qu’il est considéré.  L’enjeu est donc de comprendre les points de friction du lecteur et d’apporter de la valeur. »

Olivier Cimelière

« Dans cette ouverture à la conversation, les marques doivent accepter de se faire interpeller et de se faire challenger. Accepter d’être pris à partie, c’est une opportunité de rebondir, et d’avoir la capacité à s’ouvrir et à entendre l’autre. Reconnaître que l’autre existe, c’est un travail qui se fait dans le temps, comme [le travail sur] le contenu. Cela implique d’être généreux avec son public, d’arrêter d’être descendant : apprendre à être humble. Le changement culturel, c’est aussi de parler de ses concurrents.

Le contenu pour le contenu ne marche pas. Le public est davantage informé, son esprit critique est aiguisé, particulièrement chez les jeunes générations. Tout est une question d’intention, de preuve et d’honnêteté dans sa communication. Il y aura toujours quelqu’un pour aller dénicher le hic, le dysfonctionnement, donc, autant être clair d’emblée. »

Lionel Clément

« Je crois qu’il est grand temps que les rédacteurs se lâchent un peu, nous montrent de quoi ils sont vraiment capables. Trop longtemps, le métier de rédacteur web s’est limité à la maîtrise d’une syntaxe correcte et l’absence de fautes d’orthographe : il est vraiment temps de développer une recherche d’intentionnalité, de mettre ses tripes dans ce qu’on rédige, peu importe le sujet. D’ailleurs, Google est aujourd’hui de plus en plus attentif à la richesse sémantique des contenus : le temps des contenus génériques sans âme est révolu ! »

Ève Demange

« La donnée me permet de comprendre l’utilisateur, de savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans mon interface utilisateur. Elle fixe un cadre structurel précis. Mais cela ne doit pas brider la créativité, bien au contraire. Prenons la versification et sa forme très codée : elle a permis à des poètes comme Ronsard, Shakespeare ou Baudelaire d’explorer le langage et d’exprimer leur univers imaginaire de façon incroyable. »

Cyrille Frank

« De plus en plus de communicants ont compris l’évolution sur les contenus : finie l’autopromotion, l’autocélébration égotique de ses propres vertus. Ce modèle de « stimulus/réponse » pavlovien de la communication traditionnelle par la répétition ne marche plus. Inutile de répéter à qui veut l‘entendre que vous êtes le plus fort, le plus beau, le plus cool. Montrez ce que vous faites, les gens jugeront. »

Carine Gouriadec

« L’éditorial, accoucheur de sens

Avec des mots, des phrases et des images, l’éditorial est bien sûr votre arme fatale pour formuler une stratégie commerciale, définir votre identité, dessiner vos ambitions pour les années à venir. En bref, affirmer le sens, autre variable essentielle des périodes de changement.

Entreprendre un travail sur son éditorial, c’est pouvoir accoucher de ce qui est enfoui, pas clair, encore flou parce que non énoncé. Et pourtant terriblement indispensable pour mener la barque, surtout si la mer est agitée. »

Serge Jovanovic

« En B2B particulièrement, identifier les expertises internes et savoir les transcrire en autant de contenus utiles, pédagogiques et attractifs – voire viraux – devient un impératif. Avec l’explosion du contenu et des technologies numériques, le marketing passe, entre autres transformations, d’une fonction de support aux ventes à celle de chef d’orchestre. Dans ce contexte, la proximité avec les métiers et les « sachants » est plus que jamais nécessaire. Les outils collaboratifs existent ; il faut maintenant impulser une dynamique éditoriale propre à l’entreprise et à ses savoir-faire. »

Miss SEO Girl

« Quelle est votre intention en publiant votre contenu ? Donner une définition ? Répondre à une problématique ? Répondre à une question ? Fournir une analyse ? Autre chose ?
Quelle est l’intention de l’internaute s’il tape une requête ? Se renseigner tout simplement ? Apprendre quelque chose ? Comprendre une notion ? Améliorer ses connaissances dans un domaine précis ?
Vous êtes-vous posé la question de l’intention de l’internaute ? Dans tous les cas, demandez-vous si vous avez répondu à l’intention du lecteur plutôt que de vous centrer sur votre intention de communiquer. C’est à partir de ce moment que l’attractivité de votre contenu s’enclenche et que le référencement naturel s’accélère. »

Yellow Dolphins

« Qu’est-ce qu’une bonne nourriture ?

Une nourriture qui donne envie, une nourriture saine, fraîche, une nourriture qui apporte au corps quelque chose de bon, de consistant, de vitaminé, mais facile à digérer.

Un bon contenu est visible, attractif, frais, original, consistant sur le fond et léger à la lecture.

Mais il est vrai qu’on préfère généralement les salades en été et les gratins en hiver. Et que les enfants se tourneront plutôt vers les cerises que vers les chicons, sauf exception.

Un bon contenu tient compte du contexte, et de la cible. »

 

Procurez-vous le livre La puissance de l’éditorial : boostez votre business !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Sobriété éditoriale + inbound marketing : une équation impossible ?

1 octobre 2019À la une, Expertise éditoriale
Temps de lecture : 16 minutes L’inbound marketing, qui s’appuie, entre autres, sur un dispositif de diffusion automatisée de messages, pourrait sembler à l’encontre de la sobriété éditoriale. Comme toujours, tout dépend de qui le pratique et comment. Et justement depuis quelques temps, les articles de Stéphane Truphème, du blog Captain Marketing, me montre d'autres voies. J'ai donc décidé d'explorer le sujet en l'invitant à venir discuter sur ce blog. Dans cet article, il nous présente l'inbound marketing, la notion d'Account Based Content. Nous échangeons sur le contenu de niche, le contenu d'expert, sur les tendances et les nouvelles pratiques, entre autres. Bonne lecture:-)
Lire +

Sobriété éditoriale : vers un web plus éthique

1 juillet 2019À la une, Expertise éditoriale
Temps de lecture : 8 minutes J’ai déjà parlé sur ce blog de sobriété éditoriale et de communication raisonnée. J’ai alors évoqué le projet RESET qui nous invite à repenser le numérique : plus équitable, plus attentif aux libertés et plus soucieux des enjeux écologiques. Dans cette veine, Héloïse Pierre au sein d’Etikya sensibilise et accompagne particuliers et entreprises à un web plus éthique. Son engagement : la protection de la vie privée. Et de nos libertés. Indispensable à quiconque souhaite avoir un usage raisonné d’Internet, son ouvrage « Libre et humain à l’heure d’internet » ouvre les yeux sur la collecte de nos données et sur la société de surveillance. Plus d’infos sur le web éthique dans cet article et quelques clés pour préserver nos libertés tant qu’entrepreneur
Lire +

Sobriété éditoriale : vers une communication raisonnée et authentique

1 avril 2019À la une, Expertise éditoriale
Temps de lecture : 7 minutes Nous lisons chaque jour 90 mètres de contenu. Encore faudrait-il lire le bon contenu et ne pas se surcharger cognitivement. Vous aussi, vous en avez marre de recevoir des mails marketings ou de tomber sur 10 articles sur un même sujet qui se copient les uns les autres ? Non seulement, ce contenu de masse concoure à une pollution mentale, mais saviez-vous en plus qu’il est énergivore ? La consommation d’énergie du numérique est en hausse de 9% par an, en cause l’énergie de fabrication et d’utilisation des équipements -serveurs, réseaux, terminaux-. S’engager à réduire les dépenses énergétiques, forcément, nous implique, nous producteurs de contenu. Nous devons réfléchir à nos manières de faire. Zoom sur la sobriété éditoriale.
Lire +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *