Cyclop Editorial Communiquons moins,
Communiquons mieux.

Stratégie de contenu web, Erin Kissane

13 janvier 2014À la une, Sobriété éditoriale
Temps de lecture : 5 minutes

En vous rapportant mes notes sur Stratégie de contenu mobile de Karen Mcgrane, j’avais évoqué Stratégie de contenu web d’Erin Kissane. Voici la fiche de lecture, que je vous avais promise.
Cet ouvrage, très simple et très clair, expose les fondamentaux pour mettre en place une stratégie de contenu web : la nécessité de proposer un contenu adapté à son public, utile pour l’utilisateur et cohérent entre tous les supports.
Il donne des outils très simples à mettre en œuvre.
Vous l’aurez compris, je vous engage à lire cet ouvrage.

Introduction


Une stratégie de contenu aide les entreprises à comprendre et à produire les types de contenu dont le public cible a réellement besoin.
Elle permet aux organisateurs

  • de développer des programmes de publication réalistes, durables et mesurables afin de garder le contrôle à long terme sur les contenus,
  • de diminuer les coûts en rationalisant les efforts de publication et en optimisant les ressources existantes,
  • de développer une communication intégrée sur les différents canaux, de sorte qu’ils suivent tous les mêmes objectifs.

Chapitre 1 Principes fondamentaux

Un bon contenu est adéquat

Il est adapté à votre activité et vous aide à accomplir vos objectifs de manière durable.
Il est adapté aux utilisateurs et les aide à accomplir leur objectif.

Un bon contenu est utile

Pour qualifier l’utilité du contenu, déterminez ce que ce contenu est censé accomplir, et faites-le de manière fine. Saisissez la différence entre « Vendre des produits » et « Montrer comment ce produit peut aider des infirmières ». Un bon contenu est orienté utilisateurs et adopte le cadre cognitif de vos utilisateurs.
Et je rajouterai, parlez avec son langage et utilisez ses mots.

Un bon contenu est clair

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément Boileau in L’art poétique, 1674.
Il me semble l’avoir déjà écrit, mais n’oubliez pas qu’un contenu simple est mieux compris et plus facilement mémorisable !

Un bon contenu est cohérent

Il satisfait les besoins des lecteurs.

Un bon contenu est concis

Tout publier signifie publier « tout ce qu’on peut » plutôt que de publier tout ce dont on a réellement besoin.
Et c’est quelque chose qui n’est pas encore rentré dans la tête de bon nombre de responsables de communications ou dirigeants.

  • Pensez à ces sites d’entreprises qui publient des organigrammes comportant des libellés de postes compréhensibles uniquement en interne, et encore, et qui ne sont absolument pas clairs pour le public.
  • Publication des communiqués de presse : qui les lit vraiment ? Regardez les statistiques. Ce n’est pas parce qu’« ailleurs, on fait comme ça », « on l’a toujours fait » ou encore « on ne sait jamais, pour le référencement » qu’il faut les mettre en ligne. Observez les usages. Sont-ils réellement téléchargés ? Bref, ne contribuez pas à la pollution de contenu sur le Web !

Un bon contenu est entretenu

Pensez aux sites à l’arborescence très développée et dont les contenus n’ont pas été mis à jour depuis 3 ans ou ne comportent qu’un article.
Lorsqu’on met en place son arborescence, il est important de déterminer si on aura les ressources (= informations, temps) pour le mettre à jour.

Chapitre 2 Le métier de la stratégie de contenu Web

Dans sa forme la plus pure, la stratégie de contenu ne produit pas de contenu. Elle produit des plans, des directives, des calendriers et des objectifs, mais pas la substance elle-même.
Découvrez ci-dessous toutes les clés pour mettre en place un processus éditorial qui appuiera la création, la révision et la publication, le suivi des performances et l’entretien du contenu.

Gestion de contenu

  • Définir le circuit éditorial : d’où vient l’information ? quelles procédures de validation
  • Calendrier éditorial, ou plan média : quels contenus pour quels supports – dates de mises à jour des contenus et contrôle des versions
  • Gérer la protection des informations
  • Implémenter et optimiser des outils et des procédures de recherche
  • Développer les spécifications du système de gestions de contenu
  • Définir et mettre à jour des systèmes de balise et de métadonnées
  • Quels critères qualité ?

Chapitre 3 Outils et techniques

Vous trouverez dans ce chapitre une proposition de livrables à remettre au client

Évaluer

  • Audits qualitatifs de contenu et conclusions : titre, format, url, type de contenus, personne responsable de l’entretien
  • Audit qualitatif de contenu et conclusion : approprié, utile et orienté utilisateur, clair, cohérent et concis, date de mise à jour ?
  • Benchmarks et analyse concurrentielle
  • Évaluation du référencement
  • Portraits-robots et études utilisateurs

Concevoir

  • Directives d’accessibilité
  • Recommandations de contenu globales : messages primaires et secondaires à communiquer sur le contenu de chaque section, public primaire et secondaire
  • Guide de style et tonalité des messages
  • Modèle de contenu : description du produit, courte description et nombre de caractères,
  • Calendrier éditorial
  • Circuit de publication
  • Recommandation sur les métadonnées
  • Indicateurs de performance et plans d’analyse
  • Stratégie communautaire et sociale et politique de gestion communautaire
  • Scénarios utilisateurs

Exécuter

  • Gabarit de contenu

Un livre intéressant à utiliser avant de mettre en place sa stratégie de contenus.
À lire avec La stratégie de contenu en pratique, d’Isabelle Canivet et de Jean-Marc Hardy.
Pour ce dernier, je ne ferai pas de fiches de lecture car il s’agit d’une synthèse ultra efficace, à avoir dans sa bibliothèque !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Charte éditoriale web : écrivez plus facilement vos contenus

6 janvier 2020À la une, Sobriété éditoriale
Temps de lecture : 6 minutes Souvent, j’entends beaucoup d’interrogations à propos du ton éditorial : quelle ligne éditoriale mettre en place ? Comment m’adapter à différents publics ? Comment trouver un ton stylé et différenciant ? Et là, souvent ça bloque. Ne cherchez surtout pas à ressembler à d’autres et concentrez-vous surtout sur ce dont vos internautes ont besoin d’entendre. Délivrez-leur des messages utiles. Dans cet article, vous trouverez toutes les étapes à suivre pour construire une charte éditoriale web cohérente avec la voix de votre entreprise. Cet article est fait pour vous si vous publiez régulièrement des contenus. Il vous apporte des éléments normatifs pour structurer vos processus de communication, produire plus vite et avec plaisir. :-) Découvrez la version 2020 de la charte éditoriale web. Avec en bonus : une vidéo à regarder (1min39), un guide éditorial + une charte éditoriale à télécharger !
Lire +

6 points clés pour écrire un contenu de qualité avec la sobriété éditoriale

2 décembre 2019À la une, Rédaction Web, Sobriété éditoriale
Temps de lecture : 7 minutes Arrêtez de rédiger des contenus ! à part si vous êtes sûrs que le sujet est inédit et surtout qu’il sera 10 fois mieux que ceux déjà écrits sur le sujet. Voici un grand principe d'écriture à adopter pour être audible dans le brouhaha du web. Gloups, mais comment faire ? Qu’est-ce qu’un bon contenu ? Au-delà des critères de Google, je vous donne les clés pour écrire un contenu de qualité. Concrètement, comment écrire un contenu qui soit lu, tout en respectant les bonnes pratiques de sobriété éditoriale. Cet article est fait pour vous si vous souhaitez écrire mieux et plus facilement des textes qui résonnent avec votre engagement et vos valeurs d’entreprise. Vous comprendrez enfin comment un contenu peut être "écologique", explications à l'appui !
Lire +

Les clés du pitch authentique

4 novembre 2019À la une, Sobriété éditoriale
Temps de lecture : 7 minutes Les recettes pleuvent de tout côté pour réussir un pitch REMARQUABLE, INOUBLIABLE à grands coups de storytelling UNIQUE. Et ça regorge de tous côtés de pitch, d’animation en tous genres hyper surprenantes, qui n‘ont rien à voir avec le cœur d’activité de l’entreprise pour montrer que nous aussi, on sort du cadre : out of the box. Sur les réseaux sociaux fleurissent des photos de managers de boites en train de sauter en parachute. Quel intérêt ? Le hic, c'est que cela culpabilise certains : "pour ce salon il faut que j’ai l’accroche qui TUE ou que je fasse un … je sais pas quoi… mais REMARQUABLE pour marquer l’attention." STOP ! Cette course au toujours plus est génératrice d’angoisse. Revenons à davantage de simplicité pour davantage de justesse. Vous ne trouverez donc pas ici de recettes pour avoir le pitch DE LA MORT QUI TUE. En revanche, je vous donne les clés pour réussir un pitch authentique et une présentation qui souligne votre cohérence et votre alignement.
Lire +

2 réponses à “Stratégie de contenu web, Erin Kissane”

  1. Le livre à l’air de donner de bonnes informations pour partir du bon pied dans sa stratégie de contenu. Pour un prochain achat je suis convaincue ! Mais pour l’instant je me concentre sur les incontournables comme I. Canivet.
    Au fait, j’ajouterai qu’il est très important de dater son contenu. Cela paraît évident, mais on trouve encore trop souvent d’articles non datés et qui sont en fait obsolètes. Vous pouvez les archiver au bout de 3 ou 4 mois pour éviter qu’ils ne remontent sans arrêt sur vos pages de résultat.
    Bonne journée !

  2. Bonjour Coline,
    Oui le livre fait partie des fondamentaux. mais effectivement, on ne peut pas tout lire à la fois !
    En plus de la question de dater son contenu, je m’interroge régulièrement sur que faire des archives. Par exemple, lorsque j’animais le site du Festival International du Film d’Animation d’Annecy, conserver le Palmarès depuis son année de création, 1960, était pertinent. En revanche, la question se posait davantage sur les synthèses des conférences car la technique évolue vite. Garder des contenus vieux de plus de 10 ans peut rendre son site obsolète, le Web n’étant pas une base de données ni d’archives !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *